Soutenez

Corridors aux cyclistes: Un pas de plus vers une mobilité verte

Le maire de Québec, Bruno Marchand, accompagné de Pierre-Luc Lachance, vice-président du comité exécutif et Jean-François Martel Castonguay, chef d'équipe en mobilité durable. Photo: Métro Mona Lechasseur

MOBILITÉ. Dès 2023, les citoyens de Québec verront apparaître des corridors dédiés pour les cyclistes.

Selon la nouvelle Vision de la mobilité active 2023-2027, le premier corridor reliera Charlesbourg au centre-ville. Puis viendront les secteurs de Vanier-Lebourgneuf, Saint-Émile et Beauport. L’un des objectifs est de rendre les déplacements plus efficaces et plus sécuritaires.

La Vision permettra de repenser la manière de se déplacer en utilisant, par exemple, la marche, le vélo et le transport en commun. On passera de 350 km de réseau cyclable à 500 km. Des stationnements sécuritaires pour vélos seront aussi aménagés. À terme, on vise une mobilité inter-reliée plus flexible et plus intelligente.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, est convaincu que la Vision sera bénéfique pour les utilisateurs d’automobilistes aussi. «Avec cette Vision, on gère le temps d’attente des automobilistes sur la route. À chaque fois que quelqu’un change sa façon de se déplacer, celui qui ne veut pas ou ne peut pas prendre son vélo vient de gagner, parce qu’il y a moins de monde sur la route.» Le maire croît aussi que les nouveaux parcours et les réaménagements de ceux qui sont existants apporteront aussi des bénéfices sur la santé physique, psychologique et sur la qualité de vie.

La mise en place d’un réseau de corridors composés de voies sécurisées entièrement réservées aux cyclistes, sur quatre saisons, reste toutefois à définir. La Ville est encore en mode analyse et observation. Il pourra s’agir, par exemple, d’utiliser des terrains d’Hydro Québec, ou des terre-pleins situés au centre de voies de circulation. Le déploiement complet du réseau devrait être réalisé autour de 2027.

Le budget annuel prévu pour la réalisation de la Vision de la mobilité active est de 8 770 000$ pour 2023. Le budget total se situe entre 19 M$ et 24 M$ par année de 2024 à 2027.

Consultations
L’administration municipale avait sondé plus de 1800 citoyens pour prendre le pouls de leurs besoins. Jusqu’au 25 octobre, ces derniers peuvent encore se prononcer sur les différents éléments à prioriser et sur les cibles à atteindre dans les prochaines années via le site Internet de la Ville.

L’opposition réagit

Le chef de l’opposition officiel à Québec, Claude Villeneuve, s’est positionné sur l’annonce. «On est un peu déçu, lance-t-il. On reste vraiment sur notre faim, parce qu’on pensait avoir des éléments plus définis.»

De son côté, Jackie Smith, cheffe de Transition Québec, se dit globalement satisfaite, mais espérait plus d’actions pour diminuer le nombre de véhicules et prioriser la mobilité verte. «Rien dans le discours du maire ne permet de croire que la Ville s’engagera à prioriser la marche ou le vélo plutôt que la voiture, quitte à sacrifier des stationnements de voitures ou des voies réservées aux véhicules.»

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.